Polarités Transpersonnelles, partie 3


La dernière partie de cette petite épopée des polarités transpersonnelles va donc prendre forme ici et maintenant, en détaillant et comprenant les mécanismes de fonctionnement de la polarité générée par Pluton.





POLARITÉ PLUTONIENNE



A différence des polarités Neptunienne et Uranienne, le Soleil en Scorpion ou l´ASC en Scorpion n´est pas suffisant pour accorder la polarité Plutonienne. Elle peut bien évidemment s´y diriger, mais l´intensité énergétique dont a besoin une personne pour vivre la polarité Plutonienne est supérieure.


Autrement dit, nous aurons besoin de:


  • Soleil ou ASC Scorpion (avec renfort d´un aspect Plutonien déterminant)

  • Soleil en carré ou opposition à Pluton

  • Pluton en aspect difficile avec régent ou occupant de maison I, X ou XII

  • Pluton en maison I, X ou XII


Pluton, incontestable régent du signe de Scorpion, nous offre une perspective qui n´est pas difficile de comprendre:


MORT ---->>> FORME --->>> PANIQUE



Le problème fondamental qui tourne autour de la polarité Plutonienne a tout à voir avec la mort. Pluton est énergie de Transformation, par définition. Mais comme notre système de croyances n´admet pas de développement transformatif mais fonctionne encore (encore, hélas, au 21ème siècle) sous la modalité de la mort et de la perspective de la fin, malgré les multitudes de correspondances de la nature et de l´univers qui démontrent qu´il n´y a jamais de fin mais une transformation d´un état à l´autre, cette perspective de la mort, de la fin de la forme, est à l´origine d´une peur, d´une frayeur, d´une panique interne.


Renforcée par des croyances religieuses omniprésentes et omnipotentes (c´est à dire, justement, Plutoniennes), cette perception de la mort est à l´origine d´une "distorsion" quant à la structure énergétique et par conséquent, psychologique.


Ainsi au sein de la personne qui possède un Pluton suffisamment puissant pour polariser le thème, la distorsion génère un éventail de possibilité parmi lesquelles il y a présence et opposition, en même temps, entre deux forces :


PEUR, FRAYEUR, PANIQUE <--------------> FASCINATION, OBSESSION



En effet la peur et la fascination sont deux courants subjacent provenant du pouvoir de transformation Plutonien, qui de par son intensité extrême et sa nature "destructrice" (non pas négatif, sinon dérivé de la transformation et de la mort) agit sur la psyché de l´individu en question et polarise, crée cette distorsion, illusoire mais pourtant bien présente au niveau psychologique, qui prétend à l´absolutisme.


Autrement dit, cette force Plutonienne génère une terreur et une fascination à l´intérieur de l´individu qui va devoir assumer cette intensité en se situant d´un côté ou de l´autre de la polarité. Ainsi, si les principes énergétiques de son thème son plus penchés vers le côté "actif", c´est à dire que sa carte natale va refléter, entre autre, une prédominance de feu et d´air, l´individu va polariser vers le côté "direct" de la polarité, à savoir:


  • L´individu exerce son pouvoir d´une manière qui tend à la "dictature", à la "manipulation", au "contrôle". Le sentiment d´omnipotence qui imprègne l´individu va lui permettre de foncer droit vers ses objectifs, lui donnant une extraordinaire capacité de réalisation de ses intentions mais au prix du massacre de sa sensibilité et de sa vulnérabilité. Autrement dit, en tachant d´être le plus souple possible sur des explications qui ne sont pas facile de transmettre par écrit, l´individu va retirer l´énergie qu´il investit des autres dimensions de sa vie pour unilatéraliser avec puissance et concentration sur l´objet de son désir, et il va ainsi créer avec grande force et omnipotence en laissant de côté tout ce qui ne semble pas important ou "absolument fondamental", c´est à dire presque tout. La polarité directe va ainsi accomplir des exploits extraordinaires, des objectifs gigantesque, car il est prêt à tout, il donne tout sans ne rien jamais freiner ou arrêter, au risque de sacrifier tout le reste. Telle est l´absolutisation de la polarité plutonienne. Il sent et est convaincu qu´il peut faire l´impossible, et par conséquent, il y arrive. C´est extrêmement intéressant de se rendre compte au niveau global, mondial, comme nous souffrons de ce maux par incompréhension de cette énergie qui est la plutonienne. L´individu du côté "direct" de cette polarité va se diriger vers le rejet de tout ce qui semble fragile, c´est à dire la sensibilité, la réceptivité, et maximiser les forces martiennes, saturniennes et même mercuriennes de son potentiel. Il devient un tirant. Bien sûr nous pouvons l´observer à différents niveaux, mais je vous l´assure, qu´il s´agisse du "grand leader d´une multinationale multimillionnaire" ou de la "belle-mère au foyer", l´énergie est la même, les conséquences similaires, mais à différents niveaux. L´individu ne se limite pas, il ne se détient pas. Il est implacable, et rejette l´émotion qui est lente et qui fragilise. Il concentre tout sur ses objectifs, absorbe (ou parfois même, vampirise) l´énergie de soi disposée à d´autres horizons et souvent même, celle des autres autour de lui, pour accomplir l´objet de son désir. Il méprise la faiblesse, la douceur, la vulnérabilité, ceci est très important. Cet individu qui incarne le côté direct de la potentialité plutonienne va alors poursuivre ainsi son cheminement, mais il arrivera un moment où il ne pourra plus supporter la cadence inhumaine avec laquelle il s´est conformé, et atteindra ainsi le point de rupture, en tombant dans les mains du côté opposé, passant du "dictateur terrifiant" au "ver de terre".

L´autre polarité, dite "inverse", incarne donc les caractéristiques opposées au côté direct. Les personne qui possède un Pluton bien situé, intense et omniprésent, et qui sont composé d´une majorité d´Eau et de Terre, c´est à dire d´élément plus réceptifs et féminins, se dirigeront plus vers cette polarité inverse, qui incarne entre autre:


  • Une dimension d´insécurité et de répression de soi absolu, un sentiment de frayeur permanent envers la vie et envers soi-même. Ce côté inverse de la polarité se tourne non pas vers l´omnipotence mais bien au contraire, vers l´impotence. Tout est difficile, tout est absolument impossible de réaliser car la puissance qui est hébergé à l´intérieur de l´individu est complètement bloqué par la frayeur que celle ci engendre. La puissance Plutonienne à l´intérieur projette des objectifs tellement hors d´atteinte que la personne reste paralysée sur le "je ne peux pas y arriver". La personne se sent incapable, faible, fragile. Elle ne s´accepte pas, elle ne s´apprécie pas, elle se fait du mal constamment ayant une piètre opinion de soi. Elle se positionne comme victime face à la vie et elle divinise les autres en leur donnant plus de pouvoir qu´il n´en n´ont en réalité. La soumission fait souvent partie de sa vie, où elle projette un monde tout-puissant dans lequel elle ne peut rien faire. La peur, la vulnérabilité, la dépression...le typique "je ne sers à rien.." ont tendance à être réitératifs et font beaucoup de mal. Nous pouvons percevoir la violence qui imprègne la non compréhension de cette vibration plutonienne. Inversement de la polarité directe, la personne en question va, lorsqu´elle prend impulsion pour aller au devant de la vie, passer du rien au tout, en se situant un instant (ou quelques jours) du côté direct de la polarité, et perdre ensuite son impulsion en retombant dans les mains de l´impotentialité, du sentiment profonde de " n´être qu´un moins que rien" dans un monde "trop complexe" où "on ne peut arriver à rien".


Cette polarité qui passe du "superman" au "ver de terre", est très complexe à vivre parce qu´elle entraîne des chutes dépressive intense qui puise dans l´énergie vitale de l´individu et qui s´origine au sein de la profondeur émotionnelle. D´autre part, il est évident que si un individu incarne un côté de la polarité, il va attirer ou se sentir attiré par l´autre côté. Cela fait partie d´un tout unificateur et indivisible et c´est un pilier fondateur même de l´Astrologie : plus on s´éloigne du centre d´équilibre éphémère plus on trouvera ses caractéristiques opposées en projection.


Ainsi le monologue interne de la polarité directe pourrait ressembler à :


- Il y a quelque chose de difficile à faire ?

- Oui

- Alors qu´attendons-nous !

Mais il va aussi essayer de transformer les autres, de leur faire dépasser leurs capacités pour les emmener à un autre niveau.



- Je vais te changer, je vais t´aider à devenir ce que tu es vraiment !

Alors que de l´autre côté de la polarité le monologue sera plus tourné vers l´impotence:


- Qu´est ce que je dois faire ?

- Quelque chose de difficile

- Alors mieux vaut ne rien faire.

ou encore vers le sentiment de ne pas pouvoir être aimé ou recevoir quelque chose de valorisant...


- Comment est ce possible que tu m´aimes ? Es-tu sûr de m´ aimer ? Il y a telle